(Dédicace originale de Walter D Ehlers)

Walter David Ehlers est né le 7 Mai 1921 à Junction City dans l’état du Kansas.

Il a rejoint l'armée américaine en Octobre 1940 sous le matricule 17002449. Lui et son frère aîné Roland ont servi dans la même unité, à savoir la 1st Infantry Division et ont  participé côte à côte dans les campagnes d'Afrique du Nord et la Sicile. Au printemps de l’année 1944, ils ont tous les deux été formés en Angleterre avec le 18th Infantry Regiment pour l'invasion alliée de la France. Tous deux ont été assignés à la Company K. Juste avant le D-Day, Walter sera transféré à la Company L, promu au rang de Sergeant, il deviendra squad leader. A partir de ce moment, les deux frères ne combattront plus jamais ensemble.

Le 6 Juin 1944, lors du D-Day, Walter était un Staff Sergeant et chef d'équipe dans le 18th Infantry Regiment de la 1st Infantry Division. Son équipe, qui faisait partie de la deuxième vague d’assaut lors de l'invasion, attendait au large des plages dans une péniche de débarquement tandis que la première vague était en train de débarquer. Après avoir débarqué sur Omaha Beach, les combats sur le sol normand commencèrent. 

Le 9 Juin 1944, Walter se trouvait près du village de Goville, à 13 km à l'intérieur des terres. Ce jour-là, il dirigea l'attaque de son unité contre les forces allemandes et vaincus à lui seul plusieurs nids de mitrailleuses ennemis. Le lendemain, le peloton est venu sous un feu nourri. Walter Ehlers était blessé mais réussira à couvrir le retrait du peloton et ce en allant mettre en sécurité un de ses camarades malgré le feu intense  de l'ennemi et alla récupérer son fusil automatique. Après le traitement de ses blessures, Walter refusa d'être évacué et a continua à diriger son équipe. Pour ses actions, il a reçu la Medal Of Honor six mois plus tard, le 19 Décembre, 1944.

Voici ce que dit sa citation : “S/Sgt. Ehlers, always acting as the spearhead of the attack, repeatedly led his men against heavily defended enemy strong points exposing himself to deadly hostile fire whenever the situation required heroic and courageous leadership. Without waiting for an order, S/Sgt. Ehlers, far ahead of his men, led his squad against a strongly defended enemy strong point, personally killing 4 of an enemy patrol who attacked him en route. Then crawling forward under withering machinegun fire, he pounced upon the guncrew and put it out of action. Turning his attention to 2 mortars protected by the crossfire of 2 machineguns, S/Sgt. Ehlers led his men through this hail of bullets to kill or put to flight the enemy of the mortar section, killing 3 men himself. After mopping up the mortar positions, he again advanced on a machinegun, his progress effectively covered by his squad. When he was almost on top of the gun he leaped to his feet and, although greatly outnumbered, he knocked out the position single-handed. The next day, having advanced deep into enemy territory, the platoon of which S/Sgt. Ehlers was a member, finding itself in an untenable position as the enemy brought increased mortar, machinegun, and small arms fire to bear on it, was ordered to withdraw. S/Sgt. Ehlers, after his squad had covered the withdrawal of the remainder of the platoon, stood up and by continuous fire at the semicircle of enemy placements, diverted the bulk of the heavy hostile fire on himself, thus permitting the members of his own squad to withdraw. At this point, though wounded himself, he carried his wounded automatic rifleman to safety and then returned fearlessly over the shell-swept field to retrieve the automatic rifle which he was unable to carry previously. After having his wound treated, he refused to be evacuated, and returned to lead his squad. The intrepid leadership, indomitable courage, and fearless aggressiveness displayed by S/Sgt. Ehlers in the face of overwhelming enemy forces serve as an inspiration to others.

Le 14 Juillet, plus d'un mois après le jour J, Walter appris que son frère Roland était mort à Omaha Beach alors qu’il était en train de descendre de sa péniche de débarquement qui fut frappée au même moment par un obus de mortier.

Après la guerre, Walter Ehlers apparaitra dans le film datant de 1955 : The Long Gray Line, mettant en vedette Tyrone Power. Il continua à travailler pour l'Administration des anciens combattants et comme garde de sécurité à Disneyland, en Californie.

Walter Ehlers est mort à l’âge de 92 ans le 20 Février  2014 à Long Beach, en Californie. Il repose désormais au cimetière national Riverside en Californie.