Au début de l'année 1944, il y a eu un certain nombre de visites de haut rang au sein d'unités de l'US Army se trouvant en Angleterre. En Février 1944, le Commandant suprême de l'armée américaine, Dwight D Eisenhower, inspecta la Company H de la 29th Infantry Division à Tavistock suivi en Mars par le Commandant de la 1st Army, le Lieutnant-General Omar Bradley. A partir de ce moment là, les soldats américains se sont de plus en plus impliqués dans des formations militaire intensive, y compris l'entrainement controversé lors de "l'Operation Tiger" à Slapton Sands où les premiers débarquements ont été répétés à balles réelles. 

Un jour, à la fin du mois de Mai 1944, la 29th Infantry Division quitta le petit village de Tavistock. Des centaines et des centaines de soldats, quatre de front, ont défilé silencieusement, ils portaient des casques d'acier et des fusils. Une grande foule s'était rassemblée pour les regarder, mais il n'y avait aucun encouragement ni de drapeaux brandis, le seul bruit était celui de leurs chaussures tapant le sol et les sanglots occasionnels d'une fille du coin. Tout le monde savait que quelque chose de "grand" allait se passer.












Une plaque souvenir se trouve désormais dans le village de Tavistock pour ne pas oublier les soldats de la 29th Infantry Division